La communication constitue l’élément clé du processus de consultation. Dans ce contexte, un médecin qui fait une demande de consultation devrait fournir tous les renseignements valables liés au cas. La demande doit préciser l’urgence du cas et fournir assez de renseignements généraux pour que le spécialiste puisse juger de la demande et ultérieurement examiner correctement le patient. En général, elle serait accompagnée de rapports ou d’autres documents qui se rapportent à la situation spécifique. Une demande de consultation peut être envoyée par tout moyen mais doit être consignée dans le dossier du patient. S’il s’agit d’une urgence, il devrait y avoir une communication directe au moins avec le cabinet du spécialiste pour s’assurer que le matériel sera reçu et lu avec promptitude.

Lorsqu’il reçoit la demande de consultation, le spécialiste doit en accuser réception auprès du médecin traitant. Si un rendez-vous précis peut être fixé, le spécialiste doit fournir cette information et, de plus, confirmer qu’elle a été communiquée au patient. Si un rendez-vous précis ne peut être fixé, la confirmation doit donner une idée approximative de la date de la consultation. Le spécialiste devrait profiter de l’occasion pour conseiller d’autres examens que le médecin traitant pourrait demander avant le rendez-vous. S’il ne peut donner un rendez-vous en temps opportun, il pourrait suggérer de s’adresser à d’autres ressources éventuellement plus disponibles.

Quoi qu’il en soit, le cabinet du médecin traitant aussi bien que celui du spécialiste devraient être disposés à renseigner le patient relativement à son rendez-vous.

Après avoir examiné le patient, le spécialiste peut estimer que d’autres examens sont nécessaires. Dans la plupart des circonstances, c’est le spécialiste qui devrait les demander, puisque c’est lui qui fera les recommandations concernant les soins au patient d’après les résultats. Toutefois, dans certaines circonstances, par exemple, en raison de la distance ou de la logistique, il pourrait être plus facile de faire faire les examens dans la région de résidence du patient. Si le médecin de famille peut faire accélérer les choses, il est acceptable que celui-ci prenne les dispositions nécessaires. De toute façon, il faudrait mettre tous les efforts pour éviter tout malentendu quant à la façon de prendre des dispositions et à la personne qui doit recevoir et interpréter les résultats.

Modèles de formulaires de consultation


3/10, modifié 10/14