Le Collège des médecins et chirurgiens de Nouveau-Brunswick reconnaît que des demandes de disponibilité imprévues peuvent venir alourdir l’horaire des médecins, déjà très serré habituellement.  Il est quand même essentiel que les médecins répondent adéquatement aux besoins de patients qui présentent plusieurs problèmes ou questions.  Le Collège encourage donc ses membres à bien connaître les lignes directrices qui suivent et à les respecter. 

1.     Évitez d’être trop intransigeant dans l’application de votre politique « un problème par consultation ».  Soyez disposé à traiter d’autres questions ou problèmes si nécessaire.  Il faut savoir tenir compte de facteurs tels que l’âge du patient, son degré d’invalidité, son niveau de raisonnement et la distance entre son domicile et votre bureau.   

2.     Dès le début de la consultation, consignez les problèmes que présente le patient et mettez-les en ordre de priorité, afin de mieux gérer le temps de la consultation. 

3.    Tenez toujours compte de la possibilité de problèmes urgents ou émergents.   
 
 

4.     Soyez diplomatique quand vous expliquez pourquoi vous devez prévoir un nouveau rendez-vous plutôt que de traiter le problème immédiatement.  (P. ex. : D’autres patients m’attendent en ce moment. » ou « Je ne suis pas installé pour pratiquer cette intervention, ou cette investigation, en ce moment. » ou « Pour m’occuper de ce problème comme il faut, je dois avoir plus de temps que j’en ai en ce moment. ») 

5.     Reconnaissez que le personnel de bureau joue un rôle clé dans votre communication avec les patients et donnez-lui les consignes appropriées.

D’après le Collège des médecins et chirurgiens de Nouvelle-Écosse

11/13