Commentaires

Le Conseil sinquiète de plus en plus au sujet de lhabitude de certains médecins consultants qui ne présentent pas leurs rapports aux médecins traitants ou qui tardent à le faire pendant des mois. Le Conseil nestime pas quune politique à ce sujet est nécessaire, mais rappelle aux médecins quune telle pratique comporte des risques. La communication avec le médecin traitant fait partie intégrante du processus de consultation. Les risques que comporte pour les soins du patient une communication différée sont évidents. De plus, si le médecin consultant demandait le paiement intégral dune consultation avant de présenter son rapport, il risquerait denfreindre les règlements du Collège qui interdisent de facturer pour un service non rendu. Le Conseil espère que le fait de se rendre compte de ces problèmes ainsi quun sentiment de courtoisie professionnelle élémentaire aideront à diminuer le problème.

06/00

 

Informations générales

Adressez toute la correspondance à

Dr Ed Schollenberg, registraire
le Collège des médecins et chirurgiens du Nouveau-Brunswick
1 chemin Hampton, suite 300
Rothesay (N.-B.) E2E 5K8

Contactez nous

Heures d'ouverture

Lundi-jeudi : 8h30 à 16h30
Vendredi : 8h30 à 13h00